Urgent : la justice laisse Ibrahim en prison

Posted by johnjohnson on 2018/01/15

Retour sur l’audience devant le JLD et appel à soutien ! 

On baisse pas les bras !

Je remercie toutes les personnes venues ce matin. J’ai beaucoup d’affection pour elles, je les considère comme des membres de ma famille. 
(Ibrahim, au JLD)

Aujourd’hui, le juge des libertés et de la détention a décidé de suivre le réquisitoire glacial du représentant de la préfecture : Ibrahim dormira dans une cellule du centre de rétention pour 28 jours supplémentaires. Les risques d’expulsion (vers les Pays Bas, puis le Soudan) sont maintenus.

Audience lamentable comme souvent au JLD : avocate de permanence bredouillante, qui n’a défendu que très peu des motifs juridiques pourtant relevés en nombre. Le plus important, l’illégalité du placement en rétention de tout demandeur d’asile en procédure Dublin, a été malmené et très vite évacué. Comme beaucoup d’autres qu’on aurait bien eu la rage d’envoyer nous-mêmes à la face de l’Etat représenté. LAS, des larmes ont coulées. Quand on sait que le JLD de Marseille est encore l’une des rares juridictions en France à ne pas appliquer cette jurisprudence, on ne s’étonne même plus des motivations farfelues de la juge pour justifier son rejet : et ça vient nous expliquer la loi…

Les seules éclaircies d’intelligence ce matin sont venues des mots d’Ibrahim lui-même, répondant à la juge : « Je remercie toutes les personnes venues ce matin. J’ai beaucoup d’affection pour elles, je les considère comme des membres de ma famille. Je suis opposant au régime du Soudan, je sais ce qu’il peut m’arriver si je retourne en Hollande. Je suis venu en France pour faire une demande de protection à la Préfecture. J’ai été surpris ce vendredi d’être accueilli par un policier qui voulait m’envoyer en prison. »

On salue aussi le courage de ses amis soudanais des PRAHDA et d’ailleurs, qui sont venus affronter, yeux dans les yeux eux aussi, dans cette minable et triste salle d’audience le seul destin qui leur est aujourd’hui offert par la FRANCE.

Mais surtout SURTOUT, vous tous et toutes, FAMILLE d’Ibrahim, où que vous soyez et qui vous sentez touchés, ne lâchez rien ! Nous n’avons pas abattu toutes nos cartes et beaucoup restent à jouer :

  • Demain après-midi ou mardi matin, aura lieu l’audience en appel à la Cour d’Appel d’Aix en Provence : tenez vous informé.es, tenez vous prêt.es ! Le soutien qu’on peut témoigner à Ibrahim à cette occasion est primordial.
  • Des actions de soutien auront également lieu au cours de la semaine : infos sur la page Facebook du Manba dès demain.
  • Vous pouvez également continuer à écrire des courriers à la préfecture pour demander la libération d’Ibrahim et le retrait de la décision d’expulsion : nombreuses sont les associations, collectifs, personnalités (politiques, élus ou autres) ou anonymes qui ont déjà participé à cette action.

À votre tour, adressez votre courrier de soutien à Ibrahim Osman Ali sur ces emails : david.lambert@bouches-du-rhone.gouv.fr et pref-etrangers@bouches-du-rhone.gouv.fr

cc : collectifsoutienmigrantes13@riseup.net (afin de les transmettre à Ibrahim)

Ou par fax à la Préf : 04 84 35 53 45

Nous n’avons pas de téléphone rouge avec Monsieur le Préfet : si c’est votre cas, n’hésitez pas non plus ! Rien ne sera de trop pour tirer Ibrahim de l’horrible machine à l’aspirer vers les geôles d’Omar Bachir.

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this page

Filed under General

Comments are closed.