Riposte antiraciste contre le Bastion Social

Appel des Squales à manifester toutes et tous à Marseille le samedi 23 mars 2019 contre le bastion social. 1 an déjà, 1 an de trop ! Départ 16h de la Porte d’Aix.

Depuis mai 2017, une partie de l’extrême droite française, plus précisément le GUD – mouvement néo-nazi créé en 1960 connu pour son histoire violente – décide de créer en France un réseau de lieux fascistes : le « Bastion Social ».

Sous couvert de travail « social » réservé aux « français d’origines françaises », qu’ils opposent aux personnes migrantes et issues de l’immigration, leur projet est en réalité d’établir un réseau politique toujours plus discriminant, autoritaire et violent basé sur la « préférence nationale ». Ce mouvement est directement inspiré du parti néo-nazi grec « Aube dorée » mais aussi de la « Casa Pound » italienne, groupe politique se revendiquant du fascisme mussolinien. Depuis leur création, partout en France, ils se sont distingués par leurs actes racistes et LGBTIphobes.

Discrète mais structurée, l’extrême droite marseillaise tente depuis plusieurs années de s’implanter localement. Elle bénéficie depuis toujours d’une forte complaisance des pouvoirs politiques locaux qui la tolèrent et la soutiennent (certains membres du « Bastion Social » ont milité en faveur du Rassemblement National, dont Stéphane Ravier, élu à la marie du 13/14ème).

Il y a un an, le « Bastion social » ouvrait ses portes rue Fort Notre Dame (13007).

Cette ouverture fait suite à la fermeture d’un autre local fasciste, Rue Navarin. A l’époque, c’est l’Action Française, groupe d’extrême droite royaliste, qui s’installait à la Plaine. Rapidement les habitants du quartier se sont organisés en collectif suite à des menaces et des agressions à caractère racistes et sexistes. Les pouvoirs publics finissent par céder après trois ans de mobilisation et imposent la fermeture des locaux.

Le 23 mars 2018, une partie d’entre eux décident alors de rejoindre le « Bastion Social » et créent un nouveau local. Deux de leurs leaders marseillais, Jérémy Palmieri et Clément Duboy, sont notamment condamnés en juin 2018 à une peine de prison ferme pour plusieurs agressions racistes violentes.

Pour un antifascisme de classe plutôt qu’institutionnel !

Malgré les récentes déclarations d’Emmanuel Macron se prononçant en faveur de la dissolution du « Bastion Social », nous pensons qu’il est nécessaire de continuer à nous organiser collectivement contre l’extrême droite. L’interdiction institutionnelle des groupes fascistes ne signifie en aucun cas la disparition de leurs idées et de leurs pratiques car nous savons que le fascisme est le bras armé du capitalisme. L’antifascisme est un combat de classe qui doit être mené sur le terrain et sur le fond.

N’oublions pas que cette même extrême droite s’organise actuellement à l’échelle européenne et mondiale avec la montée en puissance des fascismes.

Le 23 mars est l’occasion de réaffirmer collectivement notre volonté de combattre l’extrême-droite sous toutes ses formes et de partout !

Nous, les Squales, groupe antifasciste marseillais, appelons à une mobilisation d’ampleur le samedi 23 mars contre le « Bastion Social » et pour exiger la fermeture immédiate de leur local, aux côtés du Collectif Unitaire Antifasciste Marseille.

Contre l’extrême-droite, autodéfense collective !
Marseille est et restera antifaciste !

Manifestation samedi 23 mars
16H00 • Porte d’Aix • Marseille

Reunion du Collectif St Just avec la Prefecture

Le Collectif 59 St Just a été reçu à la Préfecture ce mardi 19.03 par :

– Sébastien Oddone, Directeur des services du cabinet de Me Assidon, Préfète Déléguée à l’Égalité des Chances, excusée pour l’occasion,
– Henri Carbuccia, directeur adjoint au directeur départemental délégué des Bouches-du-Rhône auprès de la direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Provence-Alpes-Côte d’Azur (DDCS)
– Roger Campariol, Directeur général adjoint (DGA) des services au Conseil départemental et Directeur général adjoint de la solidarité
– Valérie Foulon, Directrice de la Direction de l’enfance et de la famille, Direction adjointe de la solidarité, Conseil départemental

Figuraient aussi :
– Laurent Charignon, Econome diocésain, Diocèse de Marseille
– Véronique Disdier, responsable juridique Diocèse de Marseille
– Anne Giraud, Diocèse de Marseille

Le Collectif 59 avaient choisi en assemblée générale et envoyé à cette réunion : Kelvin, Lassyna (qui ne souhaitent pas communiquer leurs noms de famille), Claire Astier, Romain Castel, Juliette Saumier.

La Préfecture a annoncé le matin même que les habitant.e.s de Saint-Just n’étaient pas invité.e.s à cette réunion. En discussion avec Kelvin et Lassyna, il a été décidé que les solidaires devaient s’y rendre tout de même.

Lors de cette réunion le Diocèse s’est positionné pour une sortie définitive des habitant.e.s de Saint-Just au 31 mars, enjoignant chacun.e à prendre ses responsabilités (Pref, CD, Collectif 59) dans cette perspective. Il précise qu’il aura recourt à la Justice dans le cas contraire.

La Pref et le CD ont reconnu être en manque de moyens d’hébergements pour faire face aux besoins d’hébergements sur leurs territoires d’intervention. Parallèlement ils se sont dit en mesure de trouver des solutions d’hébergements aux habitant.e.s de Saint-Just et ont fait leurs propositions.

Une assemblée générale habitant.e.s s’est tenue aujourd’hui (mardi) à 18h afin de de rapporter ces propositions aux personnes concernées. Les mêmes propositions seront détaillées aux solidaires mercredi 20.03 en assemblée générale.

Nous notons qu’aucune proposition écrite n’a été ou ne sera faite. La pref a demandé à ce que le compte rendu de cette réunion, validé par tous les participants, constitue la preuve écrite de l’engagement des institutions quant aux propositions faites aux habitant.e.s.

L’assemblée du mercredi 20.03, 18h, aura pour objectif de connaître la position des habitant.e.s (si elle est déjà définie), et de débattre des nombreux points de silence et de flou que cette réunion n’a pu clarifier.

À demain,
Le Collectif 59 St Just

Cortège international contre les frontières – Turin – 30/03/2019

Nous faisons appel à la solidarité internationale de toustes les camarades luttant pour la liberté, contre toutes les autorités politiques, économiques, militaires, contre le capitalisme, le fascisme et le racisme, pour une mobilisation massive le 30 mars à Turin.

Notre solidarité n’a pas de frontières Appel à l’intérieur du cortège bloquons la ville de Turin contre les expulsions et les arrestations

Giada, Silvia, Antonio, Lorenzo, Nicco, Beppe, Poza, Stecco, Nico, Agnese, Sasha, Rupert, Giulio.

Toutes et tous libres !

Affiche fra internationale
Affiche ita cortège 30

Plus d’info :

P.-S.

Info reprise de Passamontagna.info.

Saint-Just a 3 mois ! On lâche rien ! Rassemblement !

Le Collectif 59 St-Just appelle à ramener des casseroles pour faire un maximum de bruit lundi 18 mars à 17h, devant le Conseil Départemental.

Madame Vassal, nous aussi on a des casseroles !
Mais nous, nos casseroles, nous les utilisons pour nourrir des personnes !

Appel à rassemblement lundi 18 mars 2019 à 17h devant le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône / Métro St-Just.

Le bâtiment occupé au 59 avenue de Saint-Just fête ses 3 mois !!!

Pour célébrer ensemble et continuer la lutte collective pour l’accès aux droits de tou.te.s les demandeur.euse.s d’asile et de tou.te.s les Mineur.e.s Non Accompagné.e.s, les habitant.e.s de St-Just vous invitent à se joindre à eux et à elles ce lundi 18 mars, à partir de 17h, devant le Conseil Départemental St-Just. Apportez des casseroles pour faire un maximum de bruit !

Ensuite, les habitant.e.s vous invitent à un petit happening festif au squat St-Just. Musique, jam et concert au rendez-vous !

Venez nombreux et nombreuses soutenir la lutte !
Le Collectif 59 St-Just.

Un bruit court ! Devons-nous avoir peur du 31 mars ?


Le 31 mars est la date souhaitée par le futur propriétaire, l’IMF, pour que les habitants.e.s de Saint-Just quittent le bâtiment, en vue d’y commencer des travaux.
Il n’y a pas de procédure d’expulsion en cours. L’IMF n’est pas encore le propriétaire de Saint-Just et n’a pas aujourd’hui de pouvoir sur ce bâtiment.
Le Diocèse, actuel propriétaire, souhaite récupérer et vendre le bâtiment sans qu’il n’y ait d’expulsion et poursuit le dialogue avec le Collectif 59 pour la recherche de solutions.
Le bâtiment est en excellent état.
Pourtant, on nous fait part des menaces qui pèseraient sur la maison : arrêté de péril sous différents prétextes… Saint-Just dérange !
Restons vigilant.e.s, maintenons la lutte !

La semaine du Squat 59 St. Just

Bon carnaval !

CETTE SEMAINE ON ESSAIE UNE AUTRE ORGA !

Du lundi au jeudi, 12h – 14h : réunions de coordination.
Les vendredis 12h – 14h : sera consacrée aux prises de décision collective.
— Y sont les bienvenu.e.s les personnes qui ont des infos et des positions à partager et prennent part à la coordination du squat et à ses actions.
— Si vous ne pouvez pas être présents à ces rendez-vous, vous pouvez transmettre vos idées aux copains/copines qui seront sur place.
Un CR de la semaine sera envoyé chaque weekend.
 
 
*** Toujours besoin de renfort pour les week-end et pour les nuits ! ***
Appelez Gaston au 07 51 16 30 59 ou par mail collectif59stjust@gmail.com
 
 

APPEL solidaires

– vous avez un réseau pro, vous pouvez prendre des apprentis, vous pouvez faire découvrir votre métier à un.e ou des jeunes : collectif59stjust@gmail.com
– vous voulez être référent.e scolarisation pour un ou deux jeunes : romain.erasme@gmail.com / liserjaffe@gmail.com
– vous avez une voiture et pouvez faire de la récup sur des sites éloignés : martinepotentier@wanadoo.fr
Évènements / réunions publiques

– lundi 11 mars à 17h30 : Objectif école
#5
Il y a encore du travail pour constituer une équipe de référent.e.s pour les 145 jeunes qui vont passer les tests du CASNAV. Il y a 145 jeunes, la présence d’adultes est obligatoire sur ces rdv… Bienvenu.e.s !
 
– dimanche 10 mars et dimanche 17 mars à 14h : accueil nouveaux bénévoles
Vous voulez découvrir l’orga de la maison et y participer. Bienvenu.e.s !
Agenda et infos solidaires Saint-Just
 
– Lundi 11 à 13h : réunion URIOPSS PACA et Sara Logisol à Saint-Just
– Lundi 11 à 14h (et tous les lundi) : permanence juridique
– Lundi 11 à 17h30 (et tous les lundi) : rdv scolarité des jeunes
– Mercredi 13 à 14h : rencontre avocat.e.s à destination des bénévoles qui soutiennent les mineurs (infos, cadre légal, etc).
– Jeudi 14 à 14h30 : réunion privée au Mistral à propos de Saint-Just avec CD, Diocèse, IMF, Préfecture (Saint-Just n’est pas convié)
– Jeudi 14 à 17h30 (et tous les jeudis) : assemblée des jeunes
– Dimanche 17 à 19h (et tous les dimanches) : assemblée générale de la maison
 

Yasscout bass* : Soirée de solidarité à la Révolution soudanaise

*Tu Tombes (le hashtag de la révolution)

Mercredi 13 mars
19h
Théâtre de l’Oeuvre – 1 rue Mission de France, 13001 Marseille, France

L’étincelle de cette révolution a pris le 20 décembre 2018, lorsque le siège du parti au pouvoir est incendié à Atbara (ville proche de
Khartoum), scène jusqu’alors inimaginable. Depuis, la répression du dictateur Omar Al Bachir est féroce, mais c’est aussi la première fois
depuis 30 ans que le renversement d’un des pires régimes sécuritaires au monde semble possible. Les manifestations s’amplifient depuis plusieurs
semaines. Populaire et pacifiste, imprégnée des valeurs de liberté, dans la foulée des printemps arabes, féministe, la révolution a pris dans
toutes les maisons du pays… jusque dans les communautés en exil ! Ces dernières jouent un rôle de premier plan contre la censure et dans la
sensibilisation de la communauté internationale.

À travers des présentations, débats, films, le « Collectif des Révolutionnaires soudanais et leurs soutiens à Marseille » vous invite à
partager ce moment historique depuis sa ville d’attache, à contourner la censure des événements là-bas et à soutenir le peuple soudanais dans sa lutte pour la liberté.

FB : https://www.facebook.com/events/251245255797507/

Cantine Soudanaise

Depuis 2016 le théâtre de l’Oeuvre accueille gratuitement l’atelier théâtre du Manba. Cet atelier, gratuit pour tous et toutes, regroupe des personnes en situation d’exil ou pas, francophone ou non. Cette année encore l’atelier propose un travail de création qui sera joué en juin au théâtre de l’Oeuvre. Pour continuer à fonctionner, il nous faut renouveler les frais d’assurance de la compagnie qui accompagne le projet (la Companik!). C’est pourquoi nous vous invitons ce // mardi 5 mars à 20h // à Manifesten pour ce repas de soutien à prix libre.

Au menu : saveurs Soudanaises et convivialité!

Viendez!

Manif du Collectif 59 St Just le 28/02

Plus de 60 mineurs ont manifestés de la maison de saint just jusqu’au tribunal pour enfants.

Ils ont scandés : un toit c un droit; vassal hors la loi, de l’air ouvrez les frontières et surtout appeler à être solidaires avec eux.

Ils ont été reçus par la secrétaire générale de la présidente du tgi et le secrétaire général du procureur.

La lettre des jeunes sera remise à la demande des jeunes à la présidente du tgi; à la coordinatrice du tribunal pour enfants; au substitut du procureur des mineurs et au syndicat des magistrats et avocat.

Une réponse devrait être envoyée par mail sur l’adresse du collectif 59 st just….

Rassemblement contre les politiques de la ville et les politiques migratoires

Le mois dernier, plusieurs dizaines de personnes exilées ont été expulsées par les forces de l’ordre de la halle Puget où elles avaient trouvé refuge. En pleine crise du logement et de l’habitat indigne, la mairie continue de mépriser les Marseillais et tout ceux qui viennet trouver refuge dans cette ville. Mobilisons-nous contre la politique de logement de la mairie et pour le droit des exilés ! Rassemblons-nous le lundi 4 Mars à 17h place Sadi Carnot.

Mardi 22 janvier 2019 à 16h00, plusieurs dizaines de personnes exilées étaient expulsées par les forces de l’ordre de la Halle Puget, où elles avaient trouvé refuge. Alors que les prévisions météorologiques annonçaient des températures en dessous de zéro pour la nuit, leurs affaires (sacs, couettes, duvets, nourriture…) étaient jetées sans scrupule dans des poubelles pendant que les services de propreté de la municipalité étaient dépêchés pour passer la halle à l’eau glacée et ainsi dissuader toute réinstallation.

Ce campement de fortune (matelas, abris etc.), construit en face des nouveaux locaux de la Plateforme d’Accueil des Demandeurs d’Asile (PADA) avaient été évacués plusieurs fois ces derniers mois. À l’automne, il avait été reconstruit par des exilé.e.s pour s’abriter du frois, se protéger, se retrouver, en attendant l’interminable cheminement de leurs demandes, au sein d’une administration française bloquée par les politiques xénophobes de ses gouvernants.

La mairie, qui pointait depuis des mois la responsabilité de la préfecture, a montré par cette action de répression, sa vision d’une politique sociale locale (matraquage des plus démuni-e-s, expulsions des sans-abris), que devait accompagner le lendemain à 100 mètres de là, les vœux du Président Renaud Muselier, aux « Forces économiques » de la région Sud.

Gaudin aurait-il eu peur que la crème du patronat tourne de l’œil ?

Mobilisons-nous !

Contre la politique d elogement de la mairie !
Contre la Loi Asile et Immigration !
Pour le droit au logement pour toutes et tous !
Pour le droit des exilé-e-s !

Rassemblement lundi 4 mars, 17h Place Sadi Carnot

Qui sème la misère récolte la colère !

Soutien au squat St Just contre Ravier et les fachos !

Rassemblement mercredi 27/02 14h devant le Departement en soutien aux habitant.es de la maison St Just. Stéphane Ravier, élu Rassemblement National (ex-Front National) de Marseille, commence sa campagne électorale par un appel à la haine contre les personnes dans la maison occupée de Saint Just. Il prévoit de tenir une conférence de presse devant le Département mercredi 27 février après midi pour stigmatiser et instrumentaliser ce qu’il appelle un « squat d’immigrés clandestins ». Ne laissons pas Saint Just aux fachos ! Appel à soutien large et unitaire. Retrouvons-nous à 14h devant la maison, sur la place du Conseil départemental pour défendre une Marseille solidaire et sans frontière. Exilé.es BIENVENU.ES, fachos DÉGAGE!